Choisir une cocotte

Voici un tableau pour vous aider à choisir une cocotte, une sauteuse ou une marmite qui convienne à ce que vous voulez faire. Ce n’est pas une recette infaillible mais si vous connaissez bien vos priorités cela devrait vous aider.

Si vous n’avez jamais utilisé de poterie culinaire de votre vie vous devez d’abord dépasser une certaine appréhension : peur de tout casser rapidement, peur de ne pas savoir s’en servir, peur de… on ne sait plus de quoi au juste à moins que ce ne soit du changement, tout simplement. Au fil des ans nous constatons que la plupart de nos clients se débrouillent très bien après un petit temps d’adaptation tout à fait normal. Curieusement, une petite proportion a même une connaissance innée de la poterie culinaire, c’est toujours étonnant. A l’opposé, nous rencontrons un ou deux « cas pathologiques » par an, absolument incapables d’utiliser une poterie culinaire, donc c’est marginal. Néanmoins si vous êtes en proie à ce type de peur vous trouverez en bas de page quelques suggestions.

L’autre aspect à prendre en compte pour bien choisir une cocotte porte sur ses caractéristiques techniques et sa fonction. En effet, suivant la manière dont le volume est réparti, entre une sauteuse basse mais large et une marmite haute mais à fond réduit, la cuisson ne sera pas la même, tout au moins sur une source de chaleur. Au four, cet effet est pratiquement négligeable. De même, il faut prendre en compte l’épaisseur qui contrôle l’inertie thermique mais aussi la robustesse et le poids. En gros, plus c’est épais plus c’est long à chauffer mais plus ça garde la chaleur longtemps, plus c’est robuste mais plus c’est lourd…  Si vous faites plutôt des cuissons courtes, prenez plutôt ce qu’il y a de plus léger à condition d’être plus attentionné. Si vous êtes vraiment très « agité » privilégiez ce qu’il y a de plus robuste à condition de ne pas être impatient, etc. Tout est affaire de compromis : ne perdez pas votre temps à choisir une cocotte qui chauffe vite, reste chaude longtemps, robuste et légère, car elle n’existe pas, ni ici ni ailleurs.

Enfin, notre conseil de base pour bien choisir une cocotte : prenez un récipient qui soit adapté à vos besoins, ne les surestimez pas en pensant aux quelques jours où vous serez vraiment nombreux sinon votre cocotte passera le reste de ses jours dans un placard. Commencez par satisfaire vos besoins les plus courants, puis lorsque vous maîtriserez bien votre première cocotte vous comprendrez de vous-même de quel autre modèle vous pouvez éventuellement avoir besoin. Pour une cuisson à l’étouffée sur une source de chaleur, idéalement la cocotte devrait être bien remplie, mais sans tasser artificiellement ce que vous y mettez, de manière à minimiser l’espace à saturer de vapeur d’eau qui doit néanmoins pouvoir atteindre l’ensemble du contenu. Pour mijoter c’est moins important, surtout au four, mais retenez néanmoins notre conseil de base.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, si vous pratiquez essentiellement une cuisine dite traditionnelle, privilégiez les modèles des gammes AD et LJ dont l’inertie sera un allié pour une qualité de mijotage optimale. Au contraire, si vous êtes essentiellement végétarien, la gamme AM, plus légère, correspond mieux à vos besoins de cuissons relativement courtes (par rapport à la cuisine traditionnelle) et pour lesquelles le besoin de garder longtemps au chaud dans le même récipient est moins marqué. C’est aussi la raison pour laquelle nous avons développé des petits contenants avec une bonne qualité de fermeture. Cela dit n’en faites surtout pas une règle absolue. Quelques contre-exemples : les marmites rondes AD sont parfaites pour les graines (céréales et légumineuses), la grosse marmite LJ50 est parfaite pour les soupes, AM47 est parfaite pour tous types de « ragoûts », etc.

Et pour finir sur une note légère, voici quelques portraits-robots de clients-types (bien sûr nous avons intentionnellement forcé le trait, ne le prenez pas au pied de la lettre !) :

  • Quand vous êtes dans la cuisine tout le voisinage est persuadé que vous changez encore votre carrelage. A la maison on vous surnomme le cyclone ou la tornade. Vous ne maîtrisez pas toujours l’amplitude de vos gestes, bref vous êtes du genre agité ou bien encore vous êtes un utilisateur intensif. Pas d’hésitations : choisissez la gamme LJ : si elle ne vous résiste pas c’est sans espoir ! LJ30 est LE modèle à essayer en priorité, très polyvalent, sauf s’il vous faut un grand volume, alors pensez à LJ50 ou plus. Pensez également qu’avec 2 modèles vous pouvez éventuellement économiser un couvercle (-20€ TTC).

cocotte de 5L de la gamme LJ
cocotte de 5L de la gamme LJ
  • A l’opposé, même à la cuisine vous pourriez écouter de la musique classique. On envie vos gestes mesurés, vous préparez vos repas avec soin et sans précipitation. Vous avez renoncé à préparer les JO d’haltérophilie et recherchez des récipients légers, surtout pour le four. Enfin vous avez un faible pour les beaux objets. Là encore pas d’hésitations : choisissez la gamme AM, certes moins « tout terrain » que la gamme LJ mais à la finition haut de gamme et à la légèreté remarquable. La superbe cocotte AM45 et la sauteuse AM30 s’utilisent aussi sur une source de chaleur mais demandera plus d’attention aux débutants par rapport à leurs équivalents LJ ou AD, plus tolérants aux erreurs de base (faciles à éviter si l’on prend la peine de lire nos conseils d’utilisation…).

cocotte de 4,5L de la gamme AM
cocotte de 4,5L de la gamme AM
  • Ni l’un ni l’autre et un brin de rusticité ne sont pas faits pour vous déplaire alors choisissez la gamme AD. Malgré ou à cause de son faible volume, AD225 est très apprécié de par sa forme basse et large. C’est une sorte de LJ30 basse, plus rapide car moins épaisse et la cuisson par le fond y est prépondérante. Quant à la petite marmite AD20 c’est le seul modèle qui de par sa forme peut être utilisé sur le gaz sans diffuseur. En termes de géométrie, c’est le modèle qui est diamétralement opposé à la sauteuse , pour un volume proche.

cocotte de 2,5L de la gamme AD
cocotte de 2,5L de la gamme AD

Et si avec tout ça vous n’arrivez toujours pas à choisir une cocotte, il ne vous reste plus qu’à nous appeler !

 

Laisser un commentaire