Potiers de Molelos

Un savoir-faire ancien en voie de disparition ?

Oui et non. Les poteries noires sont effectivement issues de poteries ancestrales et universelles qui ne se rencontrent plus qu’en quelques villages ici et là, principalement en Afrique subsaharienne et en Amérique du Sud, la plus connue étant celle de Colombie. Les techniques traditionnelles, parfaitement adaptées aux conditions de vie des peuples qui les utilisaient, n’ont que peu évolué dans l’ensemble. En Europe elles sont encore plus rares. Elles ont disparues de France il y a environ un siècle (à l’exception d’un potier isolé en Haute-Savoie jusque dans les années 60, semble-t-il), il n’en restera bientôt plus en Espagne (déjà plus de poterie culinaire). Le Portugal fait un peu figure d’exception même s’il a suivi la tendance générale. Si la poterie noire était autrefois très répandue, aujourd’hui il ne reste que quelques potiers isolés qui continuent de produire une poterie noire rustique, de Coimbra au nord du Portugal et à notre connaissance, il n’y a qu’à Molelos que l’on peut trouver plusieurs ateliers dans un mouchoir de poche. C’est probablement une des raisons qui expliquent l’avance technique de ces potiers sur leurs collègues restés isolés et qui n’ont peut-être pas pu bénéficier des mêmes formations professionnelles. A l’entrée du village, un panneau moderne égrène fièrement une liste de 9 ateliers dont il ne reste plus aujourd’hui que 5 ; l’un des 4 absents a cessé son activité peu après notre première visite en 2010 et les autres sont partis à la retraite sans succession. C’est hélas ce qui risque fort d’arriver aux survivants actuels…

La couleur noire, autrefois irrégulière et simple effet secondaire d’un mode de cuisson primitif (cf. restes de reconstitution ci-dessous), est aujourd’hui recherchée et (relativement) bien contrôlée. Elle s’obtient en terminant la cuisson en atmosphère réductrice (par épuisement de l’oxygène) ce qui a pour effet d’enrichir la poterie en carbone et de transformer l’oxyde de fer de sa forme rouge à une forme noire aux propriétés durcissantes et conductrices exceptionnelles (cf. article à ce sujet).

vestiges d'une reconstitution de cuisson à l'ancienne

vestiges d’une reconstitution de cuisson à l’ancienne

C-dessous on voit le changement de couleur avant et après la cuisson, même s’il ne s’agit pas de la même fournée. Avant la cuisson on peut noter différente nuances de couleur dues aux variations de composition. Cela va d’un beige à peine rosé (pâte à base de grès local presque pur) et un rouge plus prononcé (proportion plus importante d’argile rouge apportant l’oxyde de fer). Les premiers sont destinés  à un usage au four pour des restaurants ; on privilégie la robustesse, ils sortiront gris clair. Les plus rouges sont plutôt des articles de décoration, ils sortiront d’un noir intense.

four à bois avant cuisson des poteries culinaires

four à bois avant cuisson des poteries culinaires

ouverture du four à bois après cuisson des poteries culinaires

ouverture du four à bois après cuisson des poteries culinaires

Que ce soit avec le four à bois ou le four à gaz, le changement de couleur implique la fermeture hermétique du four en fin de phase de cuisson proprement dite pour épuiser l’oxygène dans le four ; ce n’est pas le moment le plus agréable !

fermeture hermétique du four à gaz

fermeture hermétique du four à gaz

L’ouverture des fours a lieu environ 12h après la fin de cuisson pour le four à bois typique de Molelos (800 litres) à plus de 24h pour le grand four à gaz (3 m³). Malgré leurs différences de taille, les coûts de cuisson avec ces 2 fours sont proches mais il est incontestable qu’un grand four fait gagner du temps et diminue la pénibilité du travail.

Si on le rapporte à sa taille, le Portugal est indiscutablement un grand pays de poterie. Sans le savoir nous connaissons presque tous ces poteries de terre cuite émaillée de couleur orangée, souvent accompagnées d’un petit décor blanc ou de couleur, contrairement aux poteries du sud de l’Espagne, très similaires. Présente dans le moindre bar ou restaurant, on ne peut pas la rater : elle est pour ainsi dire incontournable dans la cuisine portugaise, généreuse à souhait. Le coût de revient d’une poterie artisanale est d’environ 2,5 fois moindre que celui de la poterie noire de Molelos réalisée suivant nos critères, et de 10 à 15 fois moindre s’il s’agit d’une poterie industrielle telle qu’on en trouve en supermarché pour trois fois rien. Dans ces mêmes bars et restaurants, à part quelques exceptions qui ont font leur spécialité, la rareté de la poterie noire reflète bien cette énorme différence de prix, surtout en période de vaches maigres. Si vous en avez l’opportunité, comparez l’état des récipients des deux types de poterie, c’est assez parlant.

Les ateliers de Molelos

Nos poteries proviennent essentiellement des 3 ateliers suivants que vous pouvez identifier par la référence du produit :

LJ: Luis & José Lourosa assistés de Cristina pour le polissage et la décoration. Dans le monde de la poterie c’est une configuration rare que l’on retrouve dans les Asturies où deux frères continuent de perpétuer la tradition de la poterie noire utilitaire.

potiers de Molelos : Luis et José Lourosa

Luis et Jose Lourosa

Cristina au polissage

Cristina au polissage

En termes de production, aujourd’hui c’est incontestablement le principal atelier de Molelos. Si la poterie culinaire robuste, principalement destinée à la restauration, constitue l’essentiel de l’activité de cet atelier, la poterie décorative occupe encore une bonne place, avec quelques spécialités maison comme ces masques tendance île de Pâques sans oublier des commandes des plus extravagantes de temps à autre comme tous les ateliers.
AM: Antonio Marques, assisté de sa cousine  Lourdès pour le polissage

les potiers de Molelos : Antonio Marques

Antonio Marques

Lourdès au polissage

Lourdès au polissage

AM est un peu l’antithèse de LJ : fermement opposé à toute mécanisation de la mise en forme, chaque article est tourné à la main, sans la moindre exception. Une exigence largement reconnue étant donnée la finition proposée ; production et prix en conséquence. Là aussi le polissage, poussé à l’extrême, requiert l’assistance de mains féminines !

AD: Antonio Duarte

Antonio Duarte

Antonio Duarte

Comme ses collègues, AD aussi doit avoir recours à la patience féminine pour le polissage, maintenant c’est sa collègue Fernanda. AD est peut-être le plus éclectique de tous, jamais loin de l’expérimentation et aimant interagir avec d’autres potiers de la région. On le voit ici en pleine méditation à propos de ce qui sera un gobelet superbement poli de ses propres mains !

Deux autres ateliers sont sollicités ponctuellement, essentiellement pour de petits articles utilitaires et/ou décoratifs.
FM: Fernanda Marques, l’unique « Oleira » de Molelos

potiers de Molelos : Fernanda Marques

Fernanda Marques

Avec beaucoup de modestie, FM fait de superbes pièces utilitaires mais surtout décoratives. Chez les Marques, la finition c’est une histoire de famille ! Il faut préciser que le tournage de grosses pièces utilitaires n’est pas à la portée de toutes les femmes, l’effort physique étant bien réel, Fernanda en confie parfois le soin à l’un de ses collègues.

XC: Xana Monteiro et Calos Lima, deux artisans d’art qui se  définissent eux-mêmes plutôt comme des céramistes, se consacrent à la poterie  décorative en mélangeant poterie noire et raku suivant un style qui leur est propre.

potiers de Molelos : Xana Monteiro et Carlos Lima

Xana Monteiro et Carlos Lima

On aperçoit ici quelques unes des pièces typiques de cet atelier. Avec un peu de patience, on trouvera de belles photos sur internet dont des pièces de taille impressionnante qui font leur réputation.

Inutile de dire que tous méritent une visite mais ce que vous trouverez sur place est très variable et complètement imprévisible à l’exception de l’atelier LJ toujours bien achalandé. Une boutique expose leurs produits immédiatement après le premier feu, à droite. Le « show room » AD se trouve quelques dizaines de mètres plus loin sur la gauche ; vous y trouverez divers produits de l’artisanat local dont de superbes pièces uniques . Pour les autres vous devrez continuer un peu et suivre les indications pour aller directement à l’atelier.